Chiens

Comment protéger son chien des tiques ?

Les tiques peuvent transmettre aux chiens des maladies comme la piroplasmose ou la maladie de Lyme. Afin d’éviter la transmission de ces maladies, il est conseillé de protéger les chiens avec un antiparasitaire efficace contre les tiques, d’éviter les zones à risques et d’inspecter leur pelage au retour des promenades.

Quelles sont les maladies transmises aux chiens par les tiques ?

Les tiques montent sur les chiens pour se nourrir. Au cours du repas sanguin, elles peuvent transmettre aux chiens des maladies qui peuvent être graves :

  • La piroplasmose ou babésiose: cette maladie est due à un protozoaire (parasite unicellulaire) qui se multiplie dans les globules rouges. Cela provoque leur éclatement et une anémie (diminution du nombre de globules rouges). Les chiens présentent un abattement, de la fièvre, une perte d’appétit et des urines foncées. Ce parasite peut être transmis dès 8 heures après le début du repas sanguin.
  • La maladie de Lyme ou borréliose: elle est due à une bactérie transmise par les tiques entre 48 heures et 72 heures après le début du repas sanguin. Dans 95% des cas, les chiens n’ont pas de symptômes. Si des symptômes apparaissent, les chiens présentent généralement une boiterie. Cette maladie est plus problématique chez l’Homme car elle est souvent symptomatique et elle peut devenir chronique. La forme grave et chronique de la maladie décrite chez l’Homme est très rare chez le chien.
  • L’anaplasmose: c’est une maladie bactérienne qui provoque des symptômes proches de la maladie de Lyme chez le chien.
  • L’ehrlichose: elle est due à des bactéries qui parasitent les cellules sanguines. Les symptômes chez le chien sont proches de ceux de la piroplasmose.

Comment les protéger de ces maladies ?

Il est conseillé de protéger les chiens avec un traitement antiparasitaire efficace contre les tiques.

Les antiparasitaires existent sous forme de pipettes, de comprimés, de sprays, de shampoings ou de colliers. Pour éviter que les tiques transmettent des bactéries ou des protozoaires aux chiens, il faut que le traitement agisse avant que la tique commence son repas sanguin. L’idéal est donc que le traitement ait un effet répulsif et qu’il agisse par contact.

Pour les traitements antiparasitaires sous forme de comprimés, les tiques doivent commencer à se nourrir pour être exposées au principe actif. Il est donc généralement indiqué dans la notice que le traitement ne permet pas d’exclure la transmission de maladies par les tiques.

Les traitements antiparasitaires sous forme de pipettes, de colliers, de shampoings ou de sprays agissent par contact et ont une action répulsive. Il est par contre souvent mentionné dans la notice que des tiques peuvent s’accrocher malgré le traitement antiparasitaire et donc que la transmission de maladies ne peut être exclue.

Ainsi, en complément d’un traitement antiparasitaire efficace contre les tiques, il est important de bien inspecter les chiens après chaque sortie. Cela permet d’enlever rapidement les tiques si elles se sont accrochées et donc de réduire le risque de transmission de maladies. Il est conseillé d’utiliser un crochet tire-tiques afin d’enlever les tiques sans risquer de laisser le rostre. Il faut bien désinfecter le site de fixation des tiques après les avoir enlevées.

Il est aussi recommandé d’éviter les zones à tiques : forêts, herbes hautes, etc…

Enfin, il est conseillé de bien surveiller les chiens après avoir retiré une tique et consulter rapidement un vétérinaire si le moindre signe clinique est constaté (boiterie, abattement, perte d’appétit…).