Chiens

Intoxication au chocolat chez le chien et le chat

Les chiens adorent manger du chocolat mais cela n’est pas sans risque. En effet, le chocolat contient un alcaloïde issu du cacao, la théobromine, qui est toxique et provoque des dommages au niveau des systèmes nerveux, cardiovasculaire et des reins. L’intoxication peut être mortelle. Le chocolat noir est plus toxique que le chocolat au lait qui contient une plus faible quantité de cacao et donc de théobromine. Le chocolat est aussi toxique pour les chats mais moins de cas d’intoxications sont rapportés.

Pourquoi le chocolat est-il toxique pour les chiens et les chats ?

Le cacao contient un alcaloïde, la théobromine, toxique pour les chiens et les chats.

La toxicité du chocolat dépend de la quantité de cacao qu’il contient. Le chocolat noir est le plus toxique pour les chiens et les chats, suivi du chocolat au lait. Le chocolat blanc n’est pas toxique puisqu’il ne contient pas de cacao (mais du beurre de cacao).

Les chiens sont plus à risque que les chats. Ils peuvent tout d’abord présenter une intoxication suite à l’ingestion de chocolat en l’absence des propriétaires. Les propriétaires peuvent aussi donner du chocolat à leur animal pour leur faire plaisir.

Le risque d’intoxication dépend de la quantité de chocolat ingéré par l’animal et de son poids. Il existe un calculateur de toxicité (http://www.biocanina.com/conseil-medicament/calculateur-toxicite-chocolat-chien/) disponible sur le site de Biocanina : il permet de déterminer si la quantité de chocolat ingérée présente un risque pour l’animal. Il est aussi possible de contacter un centre antipoison vétérinaire qui renseigne 24h/24 et 7J/7 sur les risques d’intoxication encourus par les animaux de compagnie.

Le chocolat peut être responsable d’une intoxication aiguë (consommation d’une grande quantité de chocolat d’un seul coup) mais aussi d’une intoxication chronique. Un chien peut présenter des symptômes dus à une intoxication au chocolat si son propriétaire lui donne un peu de chocolat tous les jours par exemple.

Quels sont les symptômes lors d’intoxication au chocolat ?

Lors d’intoxications aiguës, les symptômes apparaissent 4 à 6 heures après l’ingestion de chocolat :

  • Troubles digestifs: ce sont les premiers symptômes à apparaître. Il s’agit essentiellement de diarrhée et de vomissements

Si l’animal consomme une grande quantité de chocolat, alors les signes nerveux et cardiaques peuvent apparaître suite au passage de la théobromine dans le sang.

  • Troubles nerveux: tremblements, agitation ou prostration, convulsions voire coma dans les cas les plus graves
  • Troubles cardiaques (insuffisance cardiaque possible lors d’intoxication chronique)
  • Action diurétique : augmentation de la quantité d’eau bue et de la quantité d’urine émise

L’intoxication peut être mortelle si la quantité de chocolat ingérée est importante. Comme mentionné ci-dessus, le chocolat blanc n’est pas toxique pour les chiens et les chats. Il peut toutefois être responsable de troubles digestifs étant donné sa teneur importante en sucre et en matières grasses.

Que faire si son animal a mangé du chocolat ?

Dans le cas d’une ingestion accidentelle, il est conseillé de contacter rapidement une clinique vétérinaire, un centre antipoison vétérinaire ou d’utiliser le calculateur de toxicité. Dans le cas où la quantité de chocolat ingérée est dangereuse pour l’animal, il est conseillé de contacter sans attendre un vétérinaire.

Il est possible de faire vomir l’animal s’il est présenté rapidement en consultation (moins de 2 heures après l’ingestion) afin de limiter la quantité de théobromine absorbée et donc éviter une intoxication.

Bon à savoir : il est possible de consulter en urgence un vétérinaire même la nuit, les week-ends et les jours fériés. Il est conseillé de contacter la clinique vétérinaire habituelle de l’animal, le répondeur de la clinique indiquera le numéro du vétérinaire de garde.

Dans le cas où un animal présente des symptômes après avoir consommé du chocolat, alors il faut consulter en urgence un vétérinaire. Il mettra en place les soins adaptés en fonction des symptômes présentés par l’animal.