Chiens

Intoxications chez l’animal domestique

Les intoxications sont majoritairement rapportées chez les chiens : 76% des cas d’intoxication les concernent*, moins fréquemment chez les chats. En effet, les chiens mangent de tout contrairement aux chats qui sont plus difficiles pour l’alimentation.

De nombreux cas d’intoxications sont dus à des produits pour l’environnement (raticides, herbicides, anti-limace, etc…), des médicaments humains ou encore des aliments.

Les symptômes varient en fonction du type d’intoxication. Les symptômes les plus fréquemment rencontrés sont un abattement important, des troubles nerveux (tremblements, convulsions) ou des symptômes digestifs (vomissements, diarrhée, hypersalivation).

Que faire suite à l’ingestion d’une substance toxique ?

  • Appeler immédiatement un vétérinaire ou un service d’urgence vétérinaire
  • Si possible avoir à disposition toutes les informations pour permettre un bon diagnostic : produit ingéré, quantité et heure approximative d’ingestion.
  • Ne pas attendre l’apparition d’éventuels symptômes d’intoxication
  • Ne pas tenter des « remèdes de grand-mère »
  • Surtout ne pas faire vomir soit même l’animal car cela pourrait aggraver la situation

Suivant les cas et le toxique ingéré le vétérinaire :

  • Limitera l’absorption du toxique
    – soit en faisant vomir l’animal avec un médicament adapté (si possible suivant l’état clinique de l’animal et le délai entre l’ingestion et la prise en charge par le vétérinaire)
    – soit en administrant un adsorbant digestif
  • Administrera un antidote s’il existe
  • Prendra l’animal en charge pour soutenir les fonctions vitales de l’organisme
  • L’hospitalisera si nécessaire
  • Mettra en place un traitement de suivi si besoin

Afin d’éviter les intoxications, voici quelques substances dangereuses chez les animaux de compagnie :

Les pesticides et les raticides

Les animaux domestiques peuvent être exposés à ces produits aussi bien lorsqu’ils sont stockés dans les maisons et garages, qu’à l’extérieur dans les jardins.
Les intoxications aux raticides ont lieu après consommation d’appâts. Ils contiennent des anticoagulants qui sont responsables d’hémorragies. Un antidote existe (Vitamine K) et le traitement se fait sur plusieurs semaines.
Les chiens et les chats peuvent aussi être intoxiqués par des destructeurs de nuisibles (anti-limaces, insecticide, etc…) : attention aux animaux lors de traitement dans les jardins.
En ce qui concerne les insecticides, il faudra être vigilant à une substance, la perméthrine, utilisée comme antiparasitaire pour les chiens mais très toxique pour les chats. Il faut bien vérifier l’espèce de destination d’un antiparasitaire et ne pas appliquer de produits antiparasitaires pour chiens contenant de la perméthrine sur les chats.

Les polluants

De nombreux produits peuvent être responsables d’intoxications chez le chien et le chat : peinture, white spirit, huile de vidange, etc…
Il est donc nécessaire de ranger tous ces produits dans des endroits inaccessibles pour les animaux de compagnie.
Attention tout particulièrement à l’antigel (éthylène glycol) qui est très appétent pour les chiens (saveur sucrée) mais qui est très toxique !  Les chiens peuvent présenter une insuffisance rénale aiguë de mauvais pronostic.
Il faut également savoir que si un animal a de la peinture sur les poils, il ne faut surtout pas lui enlever avec du white spirit qui est toxique (passage transcutané de la molécule).

Les médicaments humains

Les intoxications peuvent être dues à des ingestions accidentelles de médicaments. Elles peuvent aussi être rencontrées lorsque les propriétaires pratiquent de l’automédication, essentiellement avec des anti-inflammatoires ou du paracétamol.
L’ingestion de médicaments non vétérinaires peut entraîner des troubles nerveux allant jusqu’au coma, des troubles cardiaques et respiratoires ainsi que des troubles digestifs (vomissement, hypersalivation,…).
Les médicaments doivent donc être rangés hors de portée des animaux. Il est également fortement déconseillé de donner des médicaments humains aux chiens et aux chats sans prescription par un vétérinaire.

Les aliments

Les chiens et les chats sont très sensibles aux changements alimentaires. Il est donc conseillé de manière générale de ne pas leur donner d’à côtés (restes de table, friandises, etc…), d’autant plus que certains aliments peuvent être toxiques pour eux.
C’est le cas par exemple des condiments (ail, oignon) qui peuvent être responsables d’anémie, ou encore du chocolat entraînant des troubles digestifs, nerveux et cardiaques.
Pour plus d’informations consulter nos articles sur Les risques de Noël pour votre chat , Les risques de Noël pour votre chien et Les aliments toxiques pour chiens et chats.

Les Plantes

Avant d’acheter une plante, il faut s’assurer qu’elle ne présente pas de danger pour son animal de compagnie.
Par exemple, le lys, les ficus ou encore les plantes de la famille des Dracaena peuvent être responsables d’intoxications.
Les symptômes sont essentiellement digestifs et généralement de gravité modérée.

Les « toxiques humains »

Attention au cannabis, à l’alcool et à la nicotine qui sont toxiques pour les animaux de compagnie !

 

* Statistiques issues du CNITV