Chiens

L’arthrose chez les chiens et chats séniors

Tout comme leurs maîtres, nos compagnons à quatre pattes peuvent souffrir d’arthrose en vieillissant (à partir de 6/7 ans, et surtout après 10 ans) ; il s’agit d’un phénomène dégénératif qui atteint le cartilage articulaire. Ce dernier recouvre les os et a pour principale fonction d’amortir les chocs lors des mouvements. De nombreuses articulations peuvent être concernées par l’usure progressive du cartilage : membres, colonne vertébrale…, successivement ou simultanément.

Quels sont les signes d’arthrose chez un chien ou chat sénior ?

Selon qu’il s’agit d’un chien ou d’un chat, les signes d’arthrose seront légèrement différents.

Chez le chien, plusieurs stades peuvent être décrits selon le degré d’évolution de la maladie : Au tout début (stade 1), le chien refuse progressivement de courir, de sauter, rechigne à se déplacer, boite parfois. Après une période de repos (« à froid »), sa démarche sera raide lorsqu’il se relèvera d’une position couchée ou assise. L’animal ressent une douleur et une gêne chroniques.

Puis la douleur se fait plus présente et plus intense (stade 2) : le chien peut gémir lorsqu’il se déplace, qu’on le bouscule ou qu’on appuie sur ses articulations. Il peut aller jusqu’à mordre, même s’il est par ailleurs d’un caractère doux et paisible. Les crises « aiguës » sont de plus en plus fréquentes, et sont aggravées par le froid, l’humidité ou l’exercice physique intense.

Enfin, au stade 3, l’articulation perd une grande partie de sa mobilité (ankylose) et certains mouvements ne sont plus possibles. Certains chiens sont quasi paralysés.

Chez le chat, la douleur ne se manifeste pas de la même façon, et ce sont essentiellement les modifications du comportement de l’animal dans son environnement familier, ou dans ses interactions sociales (humains, autres animaux) qui vont alerter sur une possible arthrose :

  • Malpropreté, liée à la difficulté à entrer dans le bac à litière
  • Pelage terne, emmêlé : le chat arthrosique a du mal à faire sa toilette quotidienne
  • Difficultés à sauter, à grimper aux arbres, ou tout simplement à monter ou descendre du fauteuil
  • Manque d’entrain : il ne chasse plus, refuse de jouer, voire de sortir
  • Modifications du comportement : à cause de la douleur, il cherche à éviter les caresses et fuit les interactions sociales, il s’isole, anticipe en manifestant de l’irritabilité ou de l’agressivité parfois.

Le diagnostic de l’arthrose

L’apparition de ces symptômes chez un vieux chien ou chat doit mettre la « puce à l’oreille » et amener à consulter un vétérinaire. Après un interrogatoire précis sur les signes et les modifications de comportement, le praticien réalisera un examen clinique approfondi en manipulant délicatement les articulations les unes après les autres. Des radiographies seront souvent nécessaires pour confirmer le diagnostic.

Quel traitement pour l’arthrose ?

Une fois le diagnostic établi, le traitement repose sur plusieurs volets :

  • Lutte contre la douleur : anti-inflammatoires spécifiques et adaptés à l’espèce, le plus souvent prescrits sur une courte durée
  • Protection du cartilage par des chondro-protecteurs : ils peuvent suffire aux stades précoces. Dans les stades ultérieurs, ils aident à réduire les doses et durées des anti-inflammatoires.
  • Mesures diététiques : faire maigrir les animaux en surpoids, administrer des compléments alimentaires (oméga 3 notamment, certaines plantes aux principes actifs bénéfiques)
  • Adaptation de l’environnement : poser les gamelles au sol, couchage moelleux et chaud, aide à la toilette…
  • Moyens complémentaires : physiothérapie (manipulations douces) ou hydrothérapie

Comment prévenir l’arthrose ?

L’arthrose étant une maladie dégénérative, elle finit par atteindre tôt ou tard tous les individus, passé un certain âge. Une bonne hygiène de vie (activité physique régulière et modérée, alimentation saine et adaptée, lutte contre le surpoids) permet de ralentir l’apparition de l’arthrose. Le vétérinaire, ou le cas échéant le pharmacien, sera un interlocuteur privilégié pour trouver la solution la mieux adaptée à l’état de l’animal.

La réponse biocanina au problème de l’arthrose chez les chiens et chats séniors

biocanina a développé des produits dont les composants agissent directement au niveau du cartilage articulaire, en inhibant les enzymes responsables de la destruction du cartilage, et en stimulant la régénération de celui-ci :

Arthroplus et Artrocalmdestinés aux chiens et aux chats

Tous deux contribuent à réduire les douleurs de l’arthrose et permettent à l’animal de retrouver une certaine souplesse articulaire, ainsi qu’une meilleure mobilité.