Chiens

Les risques de Noël pour votre chien

Les chiens sont généralement très gourmands et ils refusent rarement de petits « extras » pour Noël. Toutefois, les aliments que l’on consomme à Noël peuvent être toxiques pour eux. Il faut donc être vigilant à ce qu’on leur donne à manger et à la nourriture qui leur est potentiellement accessible. Il faut également faire attention à ce que son animal ne mange pas les décorations et les plantes de Noël.

Attention aux aliments à Noël !

Tout d’abord, si le chien mange trop à Noël ou s’il mange des aliments inhabituels, cela risque de lui irriter les voies digestives (estomac, intestins). Il peut alors présenter des vomissements et de la diarrhée. Ainsi, même si on est tenté de faire plaisir à son chien en lui donnant les restes du repas de Noël, il est préférable de ne pas lui donner !

Le chocolat

Le chocolat est un aliment très toxique pour les chiens. En effet, il contient une substance appelée théobromine responsable de troubles digestifs, nerveux et cardiaques.

La quantité de théobromine est plus importante dans le chocolat noir que dans le chocolat au lait. Le chocolat blanc par contre ne présente aucune toxicité. La toxicité d’un chocolat ou d’un gâteau au chocolat dépend donc de sa teneur en chocolat noir.

Il faut consulter en urgence un vétérinaire si le chien a mangé plus de 2 grammes par kilo de chocolat noir et 10g par kg de chocolat au lait.

Il y a principalement 2 types d’intoxication :

  • Toxicité aigue liée à l’ingestion d’une grande quantité de chocolat. Les symptômes apparaissent entre 2 heures et 4 heures suivant l’ingestion.
  • Toxicité chronique liée à une consommation répétée de chocolat sur plusieurs jours.

En cas d’ingestion d’une grande quantité de chocolat, il est conseillé de consulter en urgence un vétérinaire. En effet, si la prise en charge est suffisamment précoce (moins de 2 heures), il est possible de faire vomir le chien et ainsi de limiter les effets toxiques de la théobromine.

Le vétérinaire mettra aussi en place un traitement symptomatique qui dépend des symptômes rencontrés chez le chien (vomissements, convulsions, etc…).

Si un chien a mangé pendant plusieurs jours du chocolat, alors il est conseillé de consulter un vétérinaire pour s’assurer qu’il ne présente pas de symptômes cardiaques (tachycardie ou troubles du rythme).

L’alcool

Les animaux peuvent être attirés par le goût sucré de certaines préparations alcoolisées mais ils sont sensibles à l’alcool. Les symptômes sont semblables à ceux rencontrés chez l’homme mais pour de plus petites quantités : vomissements, pertes d’équilibre, etc…

L’ail, l’oignon et l’échalote

A Noël, ces condiments sont très appréciés pour accompagner les plats. Toutefois, ils sont toxiques pour les chiens : ils contiennent une substance responsable de la destruction des globules rouges et donc d’une anémie.

Les symptômes apparaissent seulement 24 à 48 heures après leur ingestion : vomissements et anorexie suivis de symptômes liés à l’anémie (muqueuses pâles, respiration rapide, etc…).

Le sel

Les chiens sont également sujets aux intoxications par le sel suite à l’ingestion d’aliments salés (saumon fumé, jambon cru, saucisson, etc…). Les chiens ont alors des symptômes digestifs (vomissements, soif, intense, etc…) ou nerveux.

Il est nécessaire de proposer de l’eau à volonté au chien s’il a mangé une quantité importante de sel. Dans les cas les plus graves, une perfusion sera nécessaire pour réhydrater l’animal.

Il existe de nombreux autres aliments dangereux pour les chiens (marrons, raisins, etc…). Le plus simple est de retenir qu’il ne faut donner à un chien que de la nourriture adaptée pour lui et de bien ranger la nourriture toxique pour eux. En cas de risque d’intoxication, il faut contacter rapidement un vétérinaire ou un centre antipoison.

Ainsi, pour faire plaisir aux chiens à Noël, l’idéal est de leur offrir des friandises ou des jouets spécialement conçus pour les chiens !

La décoration et les plantes de Noël

Le risque d’ingestion d’objets non comestibles ou de plantes toxiques est particulièrement important chez les chiots. En effet, vers l’âge de 3 à 4 mois, ils passent par une phase orale pendant laquelle ils découvrent le monde avec leur bouche. Certains adultes continuent malgré tout à manger toute sorte de chose et il faudra dont être vigilant !

La décoration présente un risque en cas d’ingestion d’objets non comestibles (guirlandes, boules de Noël, etc…). En effet, ces objets peuvent provoquer des obstructions intestinales nécessitant une intervention chirurgicale.

Il est également important que les chiens ne mangent pas de plantes utilisées pour les décorations de Noël (gui, houx, poinsettia, etc…) car elles sont toxiques : les symptômes sont essentiellement digestif et nerveux.