Chatons

Les parasites du tube digestif (vers) des chiens et des chats

90 à 100% des chiots sont infestés dès la naissance par des ascaris. Les vers qui colonisent les intestins de vos animaux sont soit des vers ronds (ou nématodes), soit des vers plats (ou cestodes) :

  • Les principaux vers ronds ou nématodes sont les ascaris, les ankylostomes et les trichures. En cas d’infestation massive, l’animal peut expulser des vers adultes dans ses selles, sinon seul un examen au microscope peut révéler la présence d’oeufs de parasites.
  • Parmi les vers plats ou cestodes ou teniae, le plus fréquent est le Dipylidium. Ses anneaux en forme de grains de riz excrétés dans l’environnement attestent de la contamination de l’animal.

Les vers intestinaux sont à l’origine de troubles sérieux chez l’animal et certains d’entre eux sont transmissibles à l’Homme. Il est donc indispensable de protéger vos animaux domestiques pour leur santé mais aussi et surtout pour celle de vos enfants et la vôtre.

Pourquoi vermifuger votre animal ?

Pour protéger les animaux (vers), les humains (zoonoses) et enfin l’environnement (contaminations).

Protéger votre animal

Les ascaris représentent une cible prioritaire : ils sont la 1ère cause de malnutrition, de rachitisme et de mortalité chez les jeunes. Leur taille nous permet de les voir dans les selles suite à une vermifugation. Les adultes infestés par des vers sont sujets à des alternances de diarrhée/constipation avec un poil piqué et terne. Les femelles gestantes/ allaitantes sont atteintes principalement par les ascaris, les chats adultes par le Dipylidium, le chien adulte par des cestodes. Les ankylostomes et trichures, non visibles dans les déjections, ne provoquent des troubles digestifs, parfois hémorragiques, que chez les chiens vivant en surdensité (chenil).

Protéger les humains

Certains parasites du chien et du chat transmettent des zoonoses à l’Homme. Les ascaris peuvent par exemple être transmis aux enfants jouant dans des bacs à sable fréquentés par des animaux. Les symptômes occasionnés vont des simples troubles digestifs à des conséquences dramatiques. La toxocarose se traduit chez l’enfant par des manifestations allergiques, plus rarement des problèmes cérébraux. Le Dipylidium occasionne des douleurs abdominales, une diarrhée et un prurit anal. L’échinocoque est à l’origine de l’échinococcose, une zoonose grave.

Protéger l’environnement des contaminations

Les ascaris contaminent générale ment les chiots pendant la gestation et l’allaitement. La contamination peut se faire aussi pendant que les chiots jouent entre eux. Ils peuvent contaminer les enfants lors de jeux dans les bacs à sable. Les enfants peuvent avaler des œufs en portant leurs mains souillées et non lavées à la bouche, par la manipulation de jeunes animaux non vermifugés ou lors de jeux entre enfants. Le dipylidium contamine les chiens lors d’ingestion accidentelle de puces contaminées. L’Homme peut être contaminé de la même manière. La contamination par les cestodes (ténias) se fait essentiellement par l’ingestion d’abats, de viande crue et de rongeur chez les animaux. Chez l’Homme, elle peut se faire aussi par l’ingestion d’aliments souillés par des déjections d’animaux contaminés.

Quels animaux sont concernés ?

Tous les chiens et chats, quel que soit leur mode de vie (même ceux vivant en appartement), peuvent être contaminés. Le chiot peut être contaminé dans le ventre de sa mère, par la tétée ou via son environnement. Plus de 2 chiens sur 3 sont porteurs de vers intestinaux.

Quelles sont les sources d’infestation ?

– Les autres animaux du foyer ou de l’environnement,

– Les puces et les poux,

– Le sol,

– L’eau de boisson,

– L’alimentation,

– La gestation : transmission depuis la mère vers les fœtus.

Quand vermifuger ?

La fréquence de vermifugation est fonction de l’âge de l’animal et de son stade physiologique (gestation…). Les vermifuges n’ont pas de rémanence, c’est- à-dire que leur action ne se prolonge pas dans le temps, c’est pour cette raison qu’il faut vermifuger régulièrement son animal, en respectant le calendrier de vermifugation.  Il est important de vermifuger votre animal quelques jours avant les vaccinations car les vers intestinaux perturbent le système immunitaire de l’animal et altèrent donc l’efficacité du vaccin. Lors de la présence de vers, pensez à associer un traitement antipuces, ces parasites transmettent des vers (Dipylidium).

Idée reçue : l’ingestion d’herbe ne vermifuge en aucun cas.

Ce qu’il faut retenir

Tous les animaux sont porteurs d’une ou plusieurs variétés de vers. Ces vers ne sont pas forcément visibles. Les vers présents varient en fonction de l’espèce, de l’âge et du mode de vie de l’animal.

Quelques signes caractéristiques du parasitisme intestinal :

– Retards de croissance,

– Troubles digestifs : alternance diarrhée/ constipation,

– Troubles de l’appétit :alternance anorexie/ boulimie,

– Amaigrissement, poil terne,

– Prurit anal : « signe du traîneau ».

Devoir sanitaire du propriétaire :

– Eviter la contamination de l’animal,

– Prévenir les zoonoses. L’action des vermifuges étant non rémanente, il est indispensable de vermifuger à intervalles réguliers son animal (calendrier de vermifugation). Traiter tous les animaux du foyer pour optimiser la vermifugation.

Little Girl Playing With Puppies