Chiens

Pourquoi, comment et quand vermifuger son animal ?

Les vers intestinaux sont à l’origine de troubles sérieux chez l’animal et certains d’entre eux sont transmissibles à l’Homme. Il est donc indispensable de protéger vos animaux domestiques pour leur santé mais aussi et surtout pour celle de vos enfants et la vôtre.

Pourquoi vermifuger son animal ?

La vermifugation des chiens et des chats est très importante pour leur santé. Une vermifugation régulière favorise tout d’abord un fonctionnement optimal du système immunitaire.

Elle permet également d’éviter des troubles digestifs (diarrhée et vomissement notamment) et dermatologiques (démangeaisons, chutes de poils, etc…) dont peuvent être responsables les vers digestifs. Les vers digestifs peuvent aussi spolier une partie de la ration et être responsables de carences, d’un amaigrissement, etc…

Enfin, certains vers sont transmissibles à l’homme, il est notamment très important de vermifuger les animaux en contact avec des enfants en bas âge.

Il est conseillé de vermifuger tous les chiens et les chats, quel que soit leur mode de vie (même les chats vivant exclusivement en appartement).

La vermifugation doit être réalisée même si les animaux ne présentent pas de symptômes. Les vers sont rarement visualisés dans les selles des animaux à l’œil nu.

Les jeunes animaux peuvent avoir des vers digestifs car ils peuvent être transmis par voie transplacentaire ou par le lait maternel. Il est donc aussi important de vermifuger les femelles gestantes et allaitantes, ainsi que les jeunes animaux (dès l’âge de 15 jours).

Protéger l’environnement des contaminations

Les enfants peuvent avaler des œufs, lors de jeux dans les bacs à sable, en portant leurs mains souillées et non lavées à la bouche, par la manipulation de jeunes animaux non vermifugés ou lors de jeux entre enfants. Le dipylidium contamine les chiens lors d’ingestion accidentelle de puces contaminées. L’Homme peut être contaminé de la même manière. La contamination par les cestodes (ténias) se fait essentiellement par l’ingestion d’abats, de viande crue et de rongeur chez les animaux. Chez l’Homme, elle peut se faire aussi par l’ingestion d’aliments souillés par des déjections d’animaux contaminés.

Quelles sont les sources d’infestation ?

– Les autres animaux du foyer ou de l’environnement,
– Les puces et les poux,
– Le sol,
– L’eau de boisson,
– L’alimentation,
– La gestation : transmission depuis la mère vers les fœtus.

Quelques signes caractéristiques du parasitisme intestinal :

– Retards de croissance,
– Troubles digestifs : alternance diarrhée/ constipation,
– Troubles de l’appétit :alternance anorexie/ boulimie,
– Amaigrissement, poil terne,
– Prurit anal : « signe du traîneau ».

Comment vermifuger son animal ?

Tout d’abord, il est important de vérifier les principes actifs contenus dans les vermifuges et les parasites contre lesquels ils sont efficaces.

Un vermifuge repoussant les parasites se termine par le suffixe –fuge (ascarifuge par exemple) alors qu’un vermifuge tuant les parasites se termine par le suffixe –cide (ascaricide, nématocide…).

Chez les jeunes animaux très parasités (ascaris généralement), il est conseillé d’utiliser des vermifuges qui contiennent des ascarifuges. En effet, l’utilisation d’ascaricides peut conduire à un choc toxique suite à la lyse d’un grand nombre de vers.

Ensuite, il est conseillé d’utiliser des vermifuges polyvalents qui ont un large spectre (c’est-à-dire qui tuent tous les types de vers).

Les vermifuges sont des médicaments vétérinaires : ils sont vendus dans les cliniques vétérinaires et les pharmacies (petits conditionnements uniquement).

Avant de donner un vermifuge à un animal, il est important de bien vérifier le poids et l’âge à partir desquels ils peuvent être utilisés.

Pour les chiennes gestantes et allaitantes, il faudra bien vérifier que les vermifuges peuvent être utilisés pendant la gestation et l’allaitement.

Attention, les « vermifuges naturels » favorisent l’expulsion des vers digestifs mais ils ne sont pas aussi efficaces que les vermifuges traditionnels. Les recommandations sont donc les mêmes que pour les autres animaux.

Idée reçue : l’ingestion d’herbe ne vermifuge en aucun cas.

A quelle fréquence vermifuger son animal ? *

Les vermifuges ont une action immédiate et non rémanente (comme les antiparasitaires externes) : les vers sont éliminés suite à la prise du vermifuge mais ils ne protègent pas contre une nouvelle infestation.

On conseille généralement de vermifuger les jeunes animaux tous les 15 jours de l’âge de 2 semaines à 2 mois. Ensuite, les animaux sont vermifugés tous les mois jusqu’à l’âge de 6 mois puis au minimum tous les trois mois.

Il peut être nécessaire de vermifuger plus régulièrement un animal en fonction de son mode de vie, de son lieu d’habitation, etc… Certains animaux seront par exemple vermifugés tous les mois de leur vie.

Les femelles gestantes et allaitantes nécessitent un protocole de vermifugation particulier (à voir avec le vétérinaire traitant de l’animal).

Il est recommandé de vermifuger votre animal quelques jours avant les vaccinations car les vers intestinaux perturbent le système immunitaire de l’animal et altèrent donc l’efficacité du vaccin.

* ESCCAP Guide n°1 : lutte contre les nématodes et les cestodes des carnivores domestiques, 2013.

Ce qu’il faut retenir

Tous les animaux sont porteurs d’une ou plusieurs variétés de vers. Ces vers ne sont pas forcément visibles. Les vers présents varient en fonction de l’espèce, de l’âge et du mode de vie de l’animal.