Quand recommander l’utilisation de lait maternisé ?

La naissance de chiots ou de chatons est un événement souvent très attendu mais il peut également devenir une source de stress chez les propriétaires, surtout lorsque la mère ne parvient pas à nourrir ses petits. L’utilisation d’autres laits (vache, chèvre…) est formellement contre-indiquée car le lait des femelles carnivores (chiennes, chattes, lionnes, tigresses…) est d’une composition fondamentalement différente des laits des autres espèces animales. Beaucoup plus concentré en protéines et graisses, il contient 3 fois moins de lactose (l’excès de lactose provoque des troubles digestifs). Pour élever des nouveaux-nés, l’utilisation de laits de substitution spécifiquement formulés est indispensable.  

Voici les cas dans lesquels il est recommandé d’utiliser du lait maternisé  :

 

Pour l’élevage sans la mère

Il est indispensable pour nourrir les petits dans les cas suivants :

– Mammite de la mère (lait toxique)
– Agalaxie (pas de production de lait)
– Maladie (éclampsie) ou mort de la mère.

En complément de l’allaitement maternel 

Si la portée est trop importante, il faut parfois donner des biberons de lait maternisé pour chien et chat. Il est préférable de donner un complément à tous les jeunes plutôt que d’en nourrir quelques-uns en allaitement artificiel exclusif.

En aliment de sevrage 

Avec incorporation progressive de l’aliment de croissance choisi (dès la quatrième semaine).

Pour enrichir la ration alimentaire 

Lors de période d’activité physique, lors de gestation ou de lactation.

 En remplacement, de l’eau de boisson des chats

 

Au delà de l’alimentation, il est important de rappeler aux propriétaires de très jeunes chiots ou chatons que la température de la pièce dans laquelle se trouve la portée soit aux alentours de 25°C au moins pendant les 10 premiers jours de la vie. Il faut également bien veiller à une hygiène irréprochable du nid.