- biocanina - http://www.biocanina.com -

Tableau des parasites externes et maladies associées du chien et du chat

Posted By Biocanina On 30/06/2015 @ 17 h 02 min In | Comments Disabled

Parasites externes Description

Principales maladies et symptômes associés

Puce Il existe plus de 2000 espèces de puces différentes dans le monde. Sur les animaux domestiques il est possible de trouver des puces de chat (Ctenocephalides felis), de chien (Ctenocephalides canis), du hérisson (Archeopsylla erinacei) ou encore de lapin (Spilopsuyllus cuniculi). Mais c’est en grande majorité la puce du chat que l’on retrouve sur nos animaux domestiques en France.
Quel que soit leur mode de vie, 40 % des chiens et 63 % des chats sont infestés d’avril à octobre, 20% restent infestés tout l’hiver.
● A savoir que seulement 5 % des puces adultes se trouvent sur les animaux et 95 % se trouvent dans l’environnement.
Pour plus d’information sur la puce, cliquez ici
La salive des puces peut provoquer une réaction allergique accompagnée d’un grattage violent : DAPP (dermatite allergique aux piqûres de puces).
DAPP : réaction exacerbée aux piqûres de puces qui provoque des fortes démangeaisons incitant le chien à se gratter, se mordiller, se lécher, principalement au niveau du dos, de la base de la queue, des cuisses et de l’abdomen et entraînant des problèmes dermatologiques (dermatite). La puce peut également transmettre des vers (dypilidium caninum) à l’animal d’où la nécessité de vermifuger.
Tique ● Les tiques peuvent parasiter le chien, les animaux sauvages, le chat et parfois l’homme lors de promenades en forêt ou à la campagne.
● Acarien important en santé humaine et animale dont certaines sont vectrices de nombreuses maladies.
● Les tiques se trouvent dans les espaces verts, brindilles, et se fixent sur l’animal pour se nourrir de sang. La ponte et le reste du cycle se déroulant sur le sol.
Pour plus d’information sur la tique, cliquez ici
Piroplasmose
La tique transmet les parasites de la piroplasmose (babésia spp) des glandes salivaires de la tique au chien. Une fois dans le sang, ceux-ci pénètrent dans les globules rouges et les font éclater, provoquant une hémolyse intra-vasculaire.
Maladie de Lyme
Les tiques du genre Ixodes sont le vecteur de la maladie de Lyme, maladie de l’Homme. Après une piqûre d’une tique infectée par une bactérie (Borrelia burgdorferi), il se forme un érythème migrant autour du point de piqûre qui peut s’associer à une fièvre. En l’absence de traitement, plusieurs mois ou années après la transmission de la maladie à l’Homme, celui-ci peut avoir des séquelles comme des atteintes chroniques du système nerveux, articulations, peau, cardiaque ou musculaire.

Ehrlichiose
La tique transmet au chien des bactéries (Ehrlichia) qui provoque des symptômes similaires à la piroplasmose

Fièvre boutonneuse méditerranéenne FBM:
La tique contaminée par des bactéries Rickettsia conorii peuvent contaminer l’homme par une morsure. Le chien ne présente aucun symptôme, contrairement à l’homme qui peut avoir des symptômes de fièvre, douleurs musculaires  et maux de tête. Egalement, il peut apparaître des formes plus graves telles que des atteintes digestives, jaunisses, signes méningés et/ou cardiovasculaires.

Poux ● Les poux des carnivores appartiennent à trois espèces, dont deux parasitent exclusivement le chien, surtout jeune, et une ne parasite que le chat, surtout âgé. Il n’existe pas d’échange entre le chat et le chien.
● Certaines espèces sont hématophages
Il provoque des démangeaisons (prurit) et squames (pellicules). La présence de lentes ou d’adultes sur le pelage provoque des inflammations cutanées, des pellicules, des croûtes, une alopécie et une forte irritation, voire une anémie.
Aoûtat
ou vendangeurs ou rougets
● Acarien jaune orangé qui s’installe, d’août à septembre, dans les espaces interdigités, sur les sourcils et à la base des oreilles.
● Seules les larves vivent en parasites sur les animaux et parfois sur l’Homme.
Moustique ● Il provoque des gênes, irritations et allergies. Il peut également transmettre des maladies comme la dirofilariose (vers cardiaque) selon les espèces (Culex pipiens) Dirofiliariose
Transmission via un moustique infecté par un parasite interne (Dirofilaria immitis). La larve va pénétrer sous la peau du chien et va migrer vers le cœur et les artères pulmonaires pour évoluer en forme adulte.
Phlébotome ● Petits insectes nocturnes ayant l’apparence de moustiques velus.
● Principalement à la campagne ou dans les aires boisées des villes, la saison classique s’étend d’avril-mai à septembre-octobre mais cette saison peut varier en fonction des conditions climatiques. Depuis quelques années, ils apparaissent de plus en plus tôt dans la saison (dès le mois de mars).
● Insecte vecteur de la leishmaniose
Pour plus d’information sur
le phlébotome, cliquez ici
Leishmaniose
Transmission via une piqûre de phlébotome (exemple Phlebotomus perniciosus) infesté par un parasite (Leishmania infantum).  Les symptômes sont : une détérioration de l’état général du chien avec de la fièvre, des muqueuses pâles, ganglions volumineux, chutes de poils, apparition de saignements de nez et/ou conjonctivites et des signes cutanés (…). La leishmaniose est une maladie grave, voire mortelle.

 

Tableau : Principaux parasites externes, symptômes et maladies possibles 1,2,3
1 : Guide ESCCAP 2011 : « lutte contre les ectoparasites des chiens et chats »
2 : Guide ESCCAP 2011 : «  lutte vis-à-vis des agents pathogènes vectorisés chez le chien et le chat »
3 : « http://www.sante.gouv.fr/maladie-de-lyme.html »


Article printed from biocanina: http://www.biocanina.com

URL to article: http://www.biocanina.com/conseil-medicament/tableau-des-parasites-externes-du-chien-et-du-chat/

Copyright © 2013 Biocanina. Tous droits réservés