Chatons

Puces, tiques et phlébotomes

Les puces et les tiques sont des parasites nuisibles très fréquents, observés sur la peau de votre animal.

La puce

Parasite redoutable du chien et du chat, la puce n’est qu’un petit insecte sans aile, connue pour ses excellentes qualités de sauteur (jusqu’à 1000 fois sa hauteur). Au stade adulte, elle vit en permanence dans le pelage des chiens et chats.
Il existe plus de 2000 espèces de puces différentes dans le monde. Sur les animaux domestiques il est possible de trouver des puces de chat (Ctenocephalides felis), de chien (Ctenocephalides canis), du hérisson (Archeopsylla erinacei) ou encore de lapin (Spilopsuyllus cuniculi).

Mais c’est en grande majorité la puce du chat que l’on retrouve sur nos animaux domestiques en France. La puce pique environ 10 fois par jour et ingère jusqu’à 15 fois son poids en sang. Une femelle pond 50 œufs par jour pendant plus de 100 jours ; ces œufs tombent en général sur le sol, dans les endroits fréquentés par les animaux (fentes de parquet, moquette, coussins…). Dans les maisons de campagne ou appartements avec parquet, les vibrations dues aux pas engendrent une éclosion des cocons de puces d’où une prolifération rapide de puces dans l’habitat.

Quel que soit leur mode de vie, 40% des chiens et 63% des chats sont infestés d’avril à octobre, 20% restent infestés tout l’hiver. Les puces sont nuisibles pour les chiens et les chats : leur salive peut provoquer une réaction allergique accompagnée d’un grattage violent. Cette réaction est appelée DAPP (Dermatite Allergique aux Piqûres de Puces). Par ailleurs, elles peuvent transmettre un parasite intestinal : le Dipylidium.

Le saviez-vous ?

Comment votre animal a-t-il attrapé des puces la première fois ?
Nombreux sont ceux qui pensent que leur chien a été contaminé par un animal porteur de puce à la faveur d’une rencontre lors d’une promenade… c’est une erreur: la contamination directe d’animal à animal est très rare. Elle ne peut se produire qu’en cas de contact rapproché et prolongé de plusieurs heures. En revanche, si votre chien ou votre chat côtoie des animaux il fréquente sans doute des lieux contaminés par des œufs, larves et cocons de puces : ce sont les sites d’éclosion.

Les puces, un problème sur l’animal ET dans la maison

Une fois que la femelle pond les œufs, ceux-ci tombent en général, 2 heures plus tard, sur le sol, dans les endroits fréquentés par les animaux (fentes de parquet, moquette, coussins…). ces œufs éclosent pour donner des larves mobiles qui contrairement aux adultes vont fuir la lumière pour préférer aller se cacher dans des endroits humides et sombres (moquettes). C’est pour cela que les puces présentes sur votre animal ne représentent que la partie visible du problème. 5 puces sur l’animal = 95 puces en cours de développement (œufs, larves, cocons) dans votre maison.

 

Les tiques

tique

Les tiques peuvent parasiter le chien, les animaux sauvages, le chat et parfois l’homme lors de promenades en forêt ou à la campagne. Les tiques sont des acariens importants en santé humaine et animale. Certaines sont vectrices de nombreuses maladies dont la piroplasmose (qui peut être mortelle pour l’animal) ou la maladie de Lyme chez l’Homme. Elles effectuent leur repas de sang sur le chien ou l’homme, la ponte et le reste du cycle se déroulant sur le sol.

 

Les poux

Les poux des carnivores appartiennent à trois espèces, dont deux parasitent exclusivement le chien, surtout jeune, et une ne parasite que le chat, surtout âgé. Il n’existe pas d’échange entre le chat et le chien.

 

Les aoûtats ou vendangeurs ou rougets

De couleur jaune-orangé, ces acariens se trouvent dans les espaces interdigités, sur les sourcils et à la base des oreilles de nos animaux d’août à septembre. Seules les larves vivent en parasites sur les animaux et parfois sur l’Homme. Les sites d’infestation pourront être traités avec la gamme ECO-LOGIS.

 

Les phlébotomes

les phlébotomes

Les phlébotomes sont de petits insectes ayant l’apparence de moustiques velus. Ces insectes ont un mode de vie nocturne : ils sont particulièrement actifs au crépuscule et la nuit et volent en silence.
On les rencontre à la campagne ou dans les aires boisées des villes. La saison classique des phlébotomes s’étend d’avril-mai à septembre-octobre mais cette saison peut varier en fonction des conditions climatiques. Depuis quelques années, ils apparaissent de plus en plus tôt dans la saison (dès le mois de mars).
Le phlébotome est un insecte vecteur. S’il est infecté, sa piqûre transmet la leishmaniose ; il en est le principal vecteur. En Europe, le réservoir est le chien. C’est lui qui est principalement touché par la maladie. Les cas humains restent rares. Il est recommandé de protéger son animal avec des produits ayant une action répulsive contre les phlébotomes. La molécule de géraniol présente dans les produits de la gamme INSECTIFUGE NATUREL BIOCANINA  est connue pour être une formidable barrière contre les phlébotomes.

 

diagram