Chiens

VRAI ou FAUX : 10 infos sur les parasites externes

 

1.    Les chats sont plus infestés que les chiens VRAI

Quel que soit leur mode de vie, 40% des chiens et 63% des chats sont infestés d’avril à octobre et 20% restent infestés tout l’hiver.

2.   La plupart des puces sont présentes sur l’animal FAUX

En réalité, 95% des puces sont présentes dans l’habitat ! Lorsque l’on remarque des puces ou des crottes de puces, l’infestation est déjà bien avancée. Un traitement antiparasitaire de l’habitat est essentiel pour les éliminer.

Astuce : Il est conseillé de passer l’aspirateur avant le traitement car les vibrations aident à faire éclore les œufs !

3.   Il faut traiter tous les animaux du foyer, même s’ils n’ont pas accès à l’extérieur VRAI

Les chiens et chats n’ayant pas accès à l’extérieur peuvent être infestés par des puces ramenées par les propriétaires ou par d’autres animaux. Ils sont donc aussi exposés aux risques d’infestation.

4.   Les traitements antiparasitaires naturels ont une action insecticide FAUX

Les traitements antiparasitaires naturels ont une action insectifuge et non insecticide, c’est-à-dire qu’ils repoussent les puces mais ne les tuent pas. Ils ne permettent pas d’éviter une infestation par les puces lorsque l’infestation est forte.

5.   Seules les puces adultes vivent sur l’animal VRAI 

Les puces adultes sont uniquement présentes sur l’animal pour se nourrir et pondre jusqu’à 50 œufs par jour. Les larves tombent ensuite sur le sol dans les endroits où les animaux infestés circulent (coussins, moquette, panier…). Une fois développées, les larves se cachent à l’abri de la lumière (fentes des parquets, moquette).

6.   Il faut traiter les animaux tout au long de l’année VRAI

Il est important de ne pas arrêter les traitements contre les puces en hiver.

En effet, même si le développement des puces est ralenti, celles-ci continuent de se développer dans les habitations et sur le pelage des animaux.

7.   Les traitements disponibles ont seulement un rôle préventif et curatif contre les puces et les tiques FAUX

Il existe des traitements antiparasitaires :

– Préventif contre les puces et les tiques

– Préventif et curatif contre les puces et les tiques

– Préventif et curatif contre les puces et les tiques et répulsif contre les phlébotomes et les moustiques. Il est important de protéger l’animal, en particulier dans les zones à risque.

8.   La pipette spot-on est la seule forme d’antiparasitaires disponible pour le traitement des parasites externes FAUX

On trouve aussi des shampoings, poudres et sprays souvent conseillés en cas d’infestation massive. Il est aussi possible d’utiliser un collier, généralement pour un traitement longue durée et plus de tranquillité.

9.   Les colliers antiparasitaires doivent être appliqués contre la peau de l’animal VRAI             

Le collier libère peu à peu et de façon continue de faibles quantités d’insecticides pour que le produit soit présent sur la peau de l’animal durant toute la période de protection. Pour placer le collier, laisser un espace de 1 à 2 deux doigts. Il doit pouvoir bouger suffisamment et ne pas être trop serré autour du cou de l’animal.

10.  Les puces vivent sur les lapins FAUX

Si un lapin a des puces, alors celles-ci proviennent des autres animaux de la maison (chiens ou chats). Les puces ne vivent pas sur les lapins. Il est conseillé de traiter à la fois les chiens, les chats et l’habitat.

 

La réponse Biocanina pour lutter contre les puces dans l’habitat :

Biocanina a développé des traitements antiparasitaires pour l’habitat sous forme de sprays et de foggers :

Eco-logis Fogger : il permet de traiter une surface allant jusqu’à 36 m2. Il est composé de perméthrine (un insecticide efficace contre les puces adultes) et de méthoprène (un régulateur de croissance des insectes) efficace contre les stades de développement des puces.

Eco-Logis Spray : composé de perméthrine et de méthoprène, l’Eco-logis spray possède une action complémentaire à l’Eco-logis fogger, idéal pour traiter les zones difficiles d’accès ou les surfaces restreintes.

Spray Habitat Diméthicone : il est efficace sur tous les stades de développement des puces : œufs, larves et adultes, empêchant ainsi toute éclosion de larves ou d’œufs de puces adultes. Ce spray ne contient pas de pesticides.