top 5 de nos conseils pour la periode de confinement

Même confinés, la vie continue. Surtout pour nos petits compagnons qui, s’ils ont la chance de ne pas risquer d’attraper le virus, peuvent souffrir de sorties plus rares ou plus courtes. Biocanina vous a préparé un TOP 5  des conseils pour booster la complicité avec son animal pendant le confinement. Plus de monde à la maison c’est aussi plus de risques domestiques (intoxications, petits bobos) alors même que les l’accès aux vétérinaires est restreint et réservé aux urgences. Pour éviter tous les petits comme les gros désagréments du quotidien, Biocanina vous donne 5 conseils pour booster la complicité avec son animal pendant le confinement:

  1. Se protéger sans le mettre en danger
  2. Maintenir une bonne stimulation physique et intellectuelle
  3. Les parasites ne connaissent pas la crise
  4. Eviter les accidents et parer aux petits bobos
  5. S’apporter un mutuel réconfort
1. Se protéger de la contagion sans le mettre en danger

S’il est avéré que les animaux de compagnie ne peuvent ni être infectés eux même ni nous transmettre le COVID-19, il n’en reste pas moins qu’ils pourraient véhiculer la maladie sur leurs poils ou sous leurs pattes s’ils ont été en contact avec des personnes ou des surfaces infectées. Si une personne de votre foyer est atteinte par la maladie, elle ne doit pas toucher votre animal car le virus pourrait se déposer sur ses poils et contaminer les autres membres du foyer. 

En dehors de chez vous, évitez que votre animal et vous-même soyez à moins de 1m d’une autre personne. En rentrant de ballade, vous pouvez lui nettoyer les pattes avec de l’eau et du savon doux ou mieux un shampooing approprié. Si vous souhaitez en profiter pour lui donner un bon bain, nous vous rappelons que mêmes les shampooings pour enfants sont trop agressifs pour la peau d’un animal. Il existe également des lingettes spécifiques pour les animaux

Enfin, nous vous rappelons que vous ne devez JAMAIS utilisez une solution ou des lingettes javellisées, des désinfectants ménagers ou du gel hydroalcoolique sur votre animal. Les risques de brulure, d’intoxication ou de comas éthyliques sont actuellement signalés par les vétérinaires dans toute la France.  

2. Maintenir une bonne stimulation physique et intellectuelle

Même si les balades sont autorisées pour les chiens, l’exercice reste limité par le fait qu’elles doivent être courtes et surtout à proximité immédiate du domicile. Cette baisse d’activité peut engendrer excitation, prise de poids, bêtises, etc. Marcher dans l’appartement ou lui proposer un parcours d’agility dans le jardin l’aidera à se dépenser tout en respectant le confinement !  

Voici quelques idées d’activités à pratiquer avec votre chien pendant le confinement : danser ou chanter avec votre chien, faire du doga – le yoga avec son chien, lui faire des massages, faire une séance photos… 

Moins de longues balades c’est aussi moins de choses à explorer, renifler, goûter ! Or, votre chien a besoin de ce type de stimulation pour rester équilibré et bien dans ses pattes.  

Pareil pour votre chat ! Il est en effet recommandé, quand c’est possible, d’éviter les sorties pour votre chat qui pourrait ramener le virus sur son poil. D’autre part, s’il disparaît vous ne pourriez pas partir à sa recherche. Pour l’occuper, une partie de canne à pêche lui fera du bien et vous partagerez un bon moment ensemble.  Vous pouvez également vous amusez à lui faire faire le jeu des bouteilles ou télécharger une application interactive pour iPhone ou androïd.   

Pour stimuler chiens et les chats, vous pouvez leur cacher des friandises dans la maison ou le jardin, leur fabriquer un distributeur de croquettes ou des jeux éducatifs  et leur  apprendre un nouveau tour ! Vous pouvez vos inspirer des jeux éducatifs pour chats et des jeux pour chien vendus dans le commerce pour inventer vos propres jeux. Vous trouverez de nombreux tutoriels sur Internet. 

Attention à aménager des moments calmes pour votre animal.  Habituellement, votre chien ou votre chat est seul à la maison et se repose. Bien qu’il soit très content de vous avoir avec lui tous les jours, il dort moins que d’ordinaire. Ne le sur-stimulez pas pour qu’il respecte son besoin de sommeil quotidien qui est de 12 à 14h chez le chien et 12 à 16h chez le chat ! Apprenez aussi à décrypter ses « postures d’évitement » qui veulent dire gentiment qu’il en a assez : regard ou tête qui se détourne. 

Si la présence un peu turbulente des enfants ou tout simplement le changement de rythme de vie semble stresser votre chat, un diffuseur Sérénité peut lui permettre de se relaxer et de mieux vivre cet épisode de confinement.  

3. Les parasites ne connaissent pas la crise 

Malgré cette période de confinement, la saison des tiques et des puces arrive ! Même si votre animal ne gambade « que » dans votre jardin, une infestation de puces ou une morsure de tique peut tout de même survenir. Si votre animal est infesté, les antiparasitaires externes ont également une action curative et peuvent traiter les infestations. N’oubliez pas de traiter votre environnement car 95% des puces se logent dans votre habitat : tapis, coussin, moquette, plancher, etc… 

Qui dit confinement dit plus de temps à passer avec son animal, surtout pour les enfants qui vont passer plus de temps à la maison. Il est donc plus que jamais nécessaire de suivre le calendrier de vermifugation pour traiter votre animal contre les vers intestinaux. En moyenne, un animal doit être vermifugé 4 fois par an mais vous pouvez consulter le calendrier ci-dessous pour adapter la fréquence au mode de vie et à l’âge de votre animal.  

4. Eviter les accidents et parer aux petits bobos  

La prévention reste essentielle pour garder votre animal en bonne santé. En plus des antiparasitaires internes et externes (point 3), vous veillerez bien sûr à l’entretien de son pelage (voir point 1) mais aussi au nettoyage régulier de ses yeux et de ses oreilles.   

Afin de limiter vos déplacements et pour agir rapidement lors de situations délicates, préparez-vous une petite trousse de secours composée par exemple :  

Attention à ne pas utiliser de médicaments humains pour votre animal ! Le paracétamol notamment est extrêmement dangereux pour les animaux. Votre vétérinaire reste ouverts pour les urgences, appelez le si votre animal nécessite une consultation en urgence. Pour les petits bobos, vous trouverez tout ce qu’il faut chez votre pharmacien.  

Plus de monde à la maison c’est aussi plus de chance de laisser des produits toxiques à portée de truffe ! Consultez les conseils du laboratoire TVM sur les toxiques présents dans la maison et sur tous les risques d’intoxication.  

Profitez du confinement pour apprendre l’ordre « Tu laisses » à son animal ce qui vous permettra de prévenir ces désagréments.  

5. S’apporter un mutuel réconfort 

Le développement des thérapies et médiations animales a permis de mettre en évidence de façon scientifique les bienfaits des interactions entre l’Homme et l’Animal. Biocanina, qui  a toujours placé la complicité au cœur de ses valeurs, s’engage pour financer la recherche et l’accès à ces thérapies au travers de la Fondation du Groupe Dômes Pharma.  

En mettant en application les 4 points précédents vous aller profiter au maximum de la présence de vos animaux de compagnie et de leurs bienfaits ! Car même en dehors de toute thérapie,  nos compagnons sont de véritables soutiens psychologiques. Un échange avec notre compagnon diminue la cortisole responsable du stress et surtout nous fait sécréter l’hormone du bonheur ! Cette belle interaction avec notre chat ou notre chien nous fera passer ces moments de confinement plus facilement.  

Et ne résistez pas à ses yeux doux et faites-lui autant de câlins qu’il veut ! Après tout, la ronron thérapie fonctionne, c’est prouvé 😉  

newsletter

partager

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter